Peut-on vomir sous l’eau ?

Voici un article qui peut, a priori, sembler un peu trash. La question m’a pourtant été posée à plusieurs reprises par des élèves, inquiets de savoir si, en cas de nausées, ils pourraient vomir sous l’eau.

Peut-on vomir sous l'eau

J’ai remarqué que ce désagrément arrivait plus souvent avec deux types de plongeurs : les novices, juste avant de faire leur première plongée, et les vieux briscards, habitués à faire la nouba lors de leurs sorties. Ces derniers sont bien sûr rares, car on le sait, le monde de la plongée est un monde où l’on n’aime pas trop faire la fiesta. Les intéressés se reconnaîtront !

Bon, blague à part, je réponds tout de suite à la question. Oui on peut vomir sous l’eau, de même que l’on peut tousser ou éternuer. Il faut tout de même prendre quelques précautions, en raison de certains réflexes liés à notre physiologie.

Précautions à prendre avant de vomir sous l’eau

En effet, lorsque l’on vomit, comme lorsque l’on éternue, on a tendance à expulser l’air de nos poumons. Résultat, on reprend une inspiration de manière presque mécanique.

Donc, si vous sentez que vous allez nourrir les poissons, ne retirez pas votre détendeur, vomissez dedans. Oui, je sais, c’est un peu dégeu. Mais si vous reprenez une inspiration après l’expulsion des matières gastriques, au moins ce sera de l’air – et un peu de vomis aussi je vous le concède – qui reviendra dans votre bouche. Pour sécuriser l’opération, vous pouvez tenir le détendeur avec le bout des doigts, afin de ne pas le perdre. Ne plaquez pas la main dessus, pour éviter de le faire fuser ou de boucher les orifices.

Il ne vous restera ensuite plus qu’à retirer le détendeur et à le purger pour le rincer. Dans le cas où il ne serait plus opérationnel, ce qui est peu probable avec les détendeurs modernes, passez sur votre source de secours et mettez fin à la plongée.

Si vous avez la nausée sous l’eau, posez-vous sur le fond ou tenez votre binôme

Il y a un autre problème auquel on ne pense pas d’emblée, c’est à la flottabilité. En effet, il se peut que vous reteniez votre respiration, pendant que votre corps fait le ménage. Il y a donc un risque de remontée incontrôlée, surtout si vous ne maîtrisez pas encore parfaitement les bases – voir l’article : comment tenir son palier, plus qu’une technique, une philosophie. Si vous le pouvez, posez-vous sur le fond ou tenez-vous à votre binôme, après l’avoir prévenu que quelque chose n’allait pas.

Une fois en surface, essayez de déterminer les causes du problème : maladie, repas trop lourd, stress… reposez-vous et surtout, hydratez-vous bien.

Enfin, un dernier conseil et le plus logique. Si vous vous sentez nauséeux, peut-être vaudrait-il mieux renoncer à la plongée, jusqu’à ce que le roulis du bateau, de bâbord sur tribord, de bâbord sur tribord, de bâbord… fasse son œuvre.

si l’envie de vomir vient du fait que vous avez le mal de mer, je vous invite à lire cet article : Le mal de mer, ce fléau des plongeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *