Tous les conseils pour bien choisir ses palmes de plongée

Retrouvez ici toutes les clés pour bien choisir vos palmes de plongée sous-marine.

Emblématiques de la plongée sous-marine, présentes dans de nombreux logos de clubs et de structures commerciales, indissociables de la silhouette un peu pataude du plongeur sous-marin, les palmes sont un élément primordial du matériel nécessaire pour se lancer dans l’exploration du grand bleu.

©photo Marc Langleur
©photo Marc Langleur

Le choix de nos palmes est particulièrement important, car ce sont elles qui vont conditionner la qualité de notre propulsion, ou encore qui vont nous donner de l’aisance face à un courant imprévu. Mais dans la jungle des offres palmaires, il est parfois difficile de s’y retrouver. Alors voici quelques conseils pour que chacun trouve enfin palme à son pied.

Tout d’abord, il faut préciser qu’il n’existe pas de palme idéale, car cet accessoire doit être adapté à la morphologie de chaque plongeur. Différents critères vont entrer en compte : puissance musculaire, qualité de la technique de palmage, mais aussi type de plongée. En effet, contrairement aux adeptes du snorkeling, qui choisirons des palmes courtes et souples, le plongeur bouteille, alourdi par son scaphandre, devra choisir des palmes plus puissantes pour compenser cette perte d’hydrodynamisme. Dans tous les cas, les deux premiers critères, lorsque vous sélectionnerez vos palmes, seront le confort et l’ajustement. C’est pour cela qu’il faut impérativement les essayer avec les chaussons ou les bottillons lors de l’achat en magasin (ou être sûr de sa taille si on les commande sur le Net). Une fois la palme au pied, vous ne devez ressentir ni gêne, ni pression sur le pied ou les orteils, sinon vos plongées vont vite devenir inconfortables.

Il existe deux types de palmes, chaussantes ou réglables, lequel choisir ?

palme-chaussanteLes palmes chaussantes offrent une très bonne tenue aux pieds (sous réserve d’être à votre taille bien sûr) et peuvent être utilisées pieds-nus ou avec des chaussons. Elles sont rapides à enfiler, il suffit de les mouiller et d’y glisser le pied. En général, les palmes chaussantes ont des voilures plus petites que les palmes réglables, et sont donc moins puissantes que ces dernières, mais il existe des exceptions. Elles sont plutôt à réserver aux plongées en eaux chaudes, à partir du bateau.

palme-reglableLes palmes réglables, ouvertes au niveau du talon, nécessitent toujours l’emploi de chaussons ou de rock boots – c’est ce dernier choix que j’ai fait – pour être utilisées. Elles sont très faciles à enfiler et à retirer dans toutes les conditions (bateau qui bouge, enfilage dans l’eau…). L’autre avantage des palmes réglables, associées à des rocks boots, se dessine très vite lorsque l’on plonge du bord et que l’on doit porter son matériel jusqu’à la mise à l’eau en marchant sur des rochers. Ce type de palmes est utilisé par une grande partie des plongeurs loisir et représente le choix quasi exclusif des plongeurs teck, car elles peuvent être utilisées dans toutes les conditions, y compris en eau chaude. Lors des essais en boutique, faites bien attention à ce que les palmes soient à votre taille. Pour les réglables, le pied (chaussé) doit aller bien au fond de son logement et l’arrière de la palme doit arriver au niveau de votre cheville, c’est-à-dire que le talon doit sortir.

Notez qu’il existe, pour les personnes handicapées, des gants palmés certes moins efficaces que les palmes elles-mêmes, mais qui permettent néanmoins de se déplacer sous l’eau avec plus d’aisance.

Les différents types de voilure :

Plus les palmes sont longues et rigides, plus elles sont puissantes mais, en contrepartie, elles sollicitent aussi plus intensivement votre système musculaire. Elles nécessitent une bonne technique de palmage. Si ce n’est pas votre cas, des palmes rigides vous paraîtront fatigantes et dures à utiliser. Si au contraire vous avez une bonne puissance musculaire dans les jambes, des palmes souples vous donneront l’impression de pédaler sans avancer. Il existe actuellement trois grands types de voilures, les voilures pleines a déformation transversale, les voilures pleines à déformation longitudinales et les voilures fendues.

Voilures pleines, qui se déforment selon un axe transversal. Elles se plient dans le sens du palmage, de haut en bas de manière classique. Elles ont une bonne puissance de propulsion et existent en différentes rigidités selon les matériaux qui les constituent.

Voilures pleines qui se déforment selon un axe longitudinal. Ces palmes se déforment sur leur longueur, s’enroulent sur elles-mêmes en formant une sorte de tuyère qui expulse l’eau vers l’arrière. Elles déplacent un plus grand volume d’eau que les précédentes et sont donc plus puissantes

palmes-twin-jetVoilures fendues. Les fabricants se sont rendu compte, sur les palmes précédentes, qu’une partie de la colonne d’eau au centre ne servait pas à la propulsion, mais offrait au contraire une certaine résistance. C’est pour cela qu’ils ont fendu la voilure de ces palmes qui offrent un peu moins de propulsion, mais permettent un palmage plus facile.

Entretien : les palmes doivent être rincées à l’eau claire puis mise à sécher à l’ombre.

Les sangles pour les réglables : les palmes modernes sont dotées de sangles munies d’un système d’ouverture rapide. On les chausse puis on tire sur la sangle pour la régler. Pour les quitter, il suffit de déclipser la boucle. Il existe aussi des sangles à ressort, extrêmement pratiques, qui ne nécessitent aucun réglage. Leur solidité est à toute épreuve, c’est un choix très fréquent chez les plongeurs teck. Sachez que si vous avez déjà un jeu de palmes qui vous convient, vous pouvez, pour de nombreux modèles, mais pas tous, remplacer la sangle d’origine par une sangle à ressort achetée dans le commerce.

En résumé

Pour choisir vos palmes :

    • Privilégiez le confort et l’ajustement, vous ne devez quasiment pas sentir vos palmes
    • Les palmes chaussantes sont faciles à enfiler et plutôt adaptées aux eaux chaudes. Elles sont plus légères que les réglables
    • Les palmes réglables s’enfilent dans toutes les conditions et sont généralement plus adaptées à la plongée sous-marine, mais nécessitent obligatoirement l’utilisation d’un chausson.
    • Choisissez la rigidité de vos palmes et la configuration de la voilure en fonction du type de plongée que vous ferez et de votre puissance musculaire.
    • Essayez vos futures palmes avec vos chaussons ou vos rocks boots.
    • Choisissez de préférence des palmes avec sangles à ressort, bien plus pratiques à enfiler et vraiment très solides.

Découvrez comment sont fabriquées les palmes (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *