Rhino Horn, rincez, respirez

Après le Baume Scaphander, que je vous présentais dans mon dernier article, je vais aujourd’hui vous parler d’un instrument merveilleux, pour déboucher les sinus et vous permettre de plonger en meilleure sécurité : la Rhino Horn. Je l’avais déjà évoquée, dans un précédent article, mais une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal en matière de santé, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots.

Plonger enrhumé

Plonger avec le nez bouché

Rhumes, rhytines, nez bouchés… l’hiver n’est pas le meilleur moment pour les plongeurs, même si la saison des frimas offre aussi quelques jolis avantages comme des parkings déserts ou encore des spots de plongée pour nous seuls.

On le sait, plonger avec les voies aériennes encombrées n’est pas conseillé et peut aboutir à des barotraumatismes plus ou moins sévères. Donc, pas de plongée avec un gros rhume. Mais pour des symptômes plus légers, des solutions existent et notamment la Rhino Horn.

J’ai découvert cet instrument il y a quelques années, sur les conseils de mon médecin qui est un médecin spécialiste de la plongée et plongeur lui-même. Depuis, je ne peux plus m’en passer. Je l’utilise même presque quotidiennement.

La Rhino Horn est un simple récipient en plastique dans lequel on met de l’eau chaude additionnée d’un peu de gros sel (pour équilibrer la salinité du liquide et celle des muqueuses). Ensuite, grâce à sa forme bien étudiée, on plaque l’embout contre la narine et on fait couler l’eau salée dans les sinus en penchant un peu la tête sur le côté.

Nez bouché avant la plongée, rincez, respirez

rhino horn
Cliquez dans l’image pour voir la Rhino Horn sur Amazon – 15 € environ

Alors je vous le dis tout de suite, si vous faites cela au lendemain d’une première rencontre, il y a de fortes chances qu’il ou elle garde, gravé dans sa mémoire et pour toujours, une image assez négative de vous et de la plongée en général. Par contre, pour vous le bénéfice sera immédiat. Non seulement l’eau chaude expulse toutes les sécrétions, mais en plus elle décongestionne les muqueuses. Résultat, on a l’impression de revivre et de respirer à nouveau à plein nez.

Un ami me disait qu’il hésitait à l’utiliser par peur de détruire la faune bactérienne des sinus. Je vous rappelle que les sinus ne sont pas comme nos intestins qui effectivement contiennent des bactéries utiles. Les sécrétions nasales et plus particulièrement le mucus vert (tant que je suis dans le gore, j’y reste) sont constituées de mauvaises bactéries, mortes de surcroît. Donc pas de pitié pour ces petites bêtes.

N’hésitez pas à tester (la Rhino Horn coûte une quinzaine d’euros sur Amazon et on la trouve aussi en pharmacie, sans problème). Une fois passée l’appréhension de vous mettre du liquide dans le nez, vous y prendrez goût, j’en suis sûr.

Et, comme d’habitude, si vous avez essayé cette technique, n’hésitez pas à nous faire profiter de vos retours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *