Recyclage des diplômes de plongée pour les professionnels

formations plongée padi

Désormais les professionnels de la plongée, qu’ils soient BP, DE et DES JEPS BEES1, 2 et 3, vont devoir retourner sur les bancs de l’école sous peine de ne plus pouvoir exercer leur activité.
Les enseignants vont en effet être astreints à participer, tous les cinq ans, à un stage d’actualisation des compétences professionnelles. Cette mesure était prévue dès 2012, pour les BP, DE et DESJEPS, mais le nouvel arrêté du 9 août 2017 concerne également les BEES qui n’étaient pas concernés au départ.

Ce stage, d’une durée de 21 heures suivra trois axes principaux :

Une remise à niveau technique, qui comprendra une plongée avec des objectifs techniques et sécuritaires pour vérifier que le professionnel est bien apte à encadrer ses élèves en toute sécurité.

Une remise à niveau théorique, afin de vérifier que les connaissances en la matière sont bien à jour.

Une remise à niveau thématique, avec des ateliers spécifiques en relation, si j’ai bien compris le texte, avec les objectifs et les besoins du moniteur.

Pour les premiers stages, le texte précise :
« Le premier recyclage du titulaire d’un BPJEPS, DEJEPS ou DESJEPS intervient  au plus tard le 31 décembre de la cinquième année suivant l’obtention du diplôme le plus récent obtenu dans la discipline ou du précédent recyclage.

Le premier recyclage du titulaire du BEES 1er, 2e ou 3e degré obtenu avant le 1er janvier 2000 intervient au plus tard le 31 décembre 2020.
Le premier recyclage du titulaire du BEES 1er, 2e ou 3e degré obtenu après le 1er janvier 2000 intervient au plus tard le 31 décembre 2022 ».

 Bien sûr, je vous le laisse imaginer, les avis sont très partagés sur cette nouvelle mesure. Nécessité pour les uns de remettre les professionnels à niveau, moyen de pomper encore un peu plus d’argent pour les autres… n’hésitez pas à donner votre avis sur la question dans les commentaires.

Pour en savoir plus, voici le lien vers le texte officiel : Arrêté du 9 août 2017

2 comments

  1. Bonjour Kentucky,
    Padi propose à ses divemasters et instructeurs des supports pédagogiques très complets, régulièrement mis à jour. L’association fait également beaucoup de communication par le biais de son site internet pour les pros, mais aussi par des lettres d’information régulières, des webinaires mensuels (ou presque), un magazine (the Undersea journal) et un training bulletin qui détaille en temps réel les nouvelles normes. Les pros sont donc toujours rapidement au courant des nouvelles normes et évolution en matière d’enseignement. Donc pas de problèmes au niveau pédagogique, pas besoin de remise à niveau,elle se fait en continu.
    Par contre, pour un instructeur qui reste inactif durant un certains temps (un an ou deux de mémoire), une requalification est nécessaire pour pouvoir enseigner de nouveau. C’est la grande différence avec le système proposé en France, Padi ne demande pas de remise à niveau à un gars qui forme réellement des dizaines de plongeurs toute l’année, mais seulement à des personnes qui n’ont pas enseigné depuis un certain temps. Ce que je trouve plutôt normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *