Préparer son sac avant la plongée

Préparez votre sac de plongée sans rien oublier

Avant chaque plongée c’est toujours le même rituel, ou du moins ça devrait l’être, il faut préparer son matériel. Il n’existe pour cela que deux écoles : la mauvaise, qui consiste à s’y prendre au dernier moment et à tout mettre en vrac dans le sac et la bonne qui demande un peu de méthode. Voici quelques conseils.

Préparer son sac de plongée
Dommage de rester à quai à cause d’un accessoire oublié à la maison.

Ne restez pas sur le bateau

Il ne s’agit pas seulement de s’imaginer sur le bateau, cheveux au vent, lunettes de soleil sur le nez et le visage agréablement fouetté par les embruns du grand large. Il faut aussi penser à son matériel, car une fois sur le site, le moindre oubli, la moindre défaillance vont transformer votre belle aventure en une longue attente sur le bateau, le temps que vos copains reviennent avec un sourire jusque-là, sur la figure. Cela n’arrivera pas avec un minimum de préparation.

Pensez votre plongée à l’avance

Une plongée se prépare plusieurs jours à l’avance. Laissez la valise ouverte dans un endroit où elle ne gênera pas. Ainsi, si votre conjoint n’est pas plongeur, il ou elle ne s’énervera pas contre vous à chaque fois qu’il butera dedans. Et puis, tranquillement, chaque fois que vous y pensez, mettez-y un élément : masque, tuba, stab, combi… en procédant ainsi vous éviterez le stress du jour J et il y aura toujours un petit truc en plus auquel vous penserez, comme la boîte de bonbons, le paquet de joints (toriques bien sûr), ou encore la clé multipans qui vous a fait défaut la dernière fois. Les idées viennent plus facilement ainsi.

Visualisez votre plongée

Le jour J, vous aurez probablement déjà complété votre sac. Il vous restera à vérifier que rien ne manque. Certains font une liste plastifiée qu’ils laissent en permanence avec l’équipement. C’est une très bonne idée. Personnellement j’ai opté pour une technique que je trouve particulièrement efficace, que ce soit pour ne pas oublier un accessoire ou se préparer à une plongée un peu engagée : la visualisation.

Debout, face à votre sac habillez-vous virtuellement, en vous imaginant le jour de la plongée. Reproduisez les gestes que vous serez amené à faire à ce moment-là, en énonçant l’accessoire que vous manipulez : Chaussons, souris, combi, cagoule… vérifiez en même temps qu’il se trouve dans le sac.

Il y a quelques mois, je demandais à une élève de planifier une plongée de recherche et récupération. L’opération était simple et ne demandait que l’utilisation d’un dévidoir. En procédant par visualisation elle me décrivit la façon dont nous allions agir : mise à l’eau, descente, arrivée au fond, fixation du bout… oui, mais à quoi ? Elle allait oublier d’emporter un point d’ancrage.

Un équipement toujours au top

Ne rien oublier est une chose, mais le matériel doit également être en parfait état de fonctionnement. D’une part parce qu’il est vital en plongée de pouvoir compter sur chaque pièce de son équipement, d’autre part,  parce que si vous découvrez sur le bateau que votre détendeur ne fonctionne pas ou que la purge rapide de votre stab reste bloquée, il sera un peu tard pour résoudre le problème. Je le dis et le redis, même si les accidents de plongée sont très rarement dus au matériel, ce dernier doit être rincé et vérifié après chaque immersion.

One comment

  1. Bonjour les divers 🙂 Afin de ne rien oublier, rédigez simplement une liste complète du matériel de plongée. Eventuellement, faire une liste “eaux tropicales”, une “eaux froides”, …Il suffira de la réutiliser à chaque fois lors de la réalisation du sac. J’ai fais la même chose pour la liste “vacances” et les habits, médicaments, chargeurs, …etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *