Pourquoi plonger avec deux détendeurs ?

 

Outre le fait qu’en France les encadrants doivent être équipés de deux détendeurs, pour éventuellement assister un plongeur en difficulté, disposer de plusieurs sources d’air est une question de sécurité. Il est donc fortement recommandé aux pratiquants de la plongée sous-marine de posséder un détendeur principal et un octopus, avec un tuyau plus long et une couleur bien identifiable, jaune en général.
Petit rappel, ce dernier doit être bien visible et situé dans un triangle compris entre le bas des côtes et le menton.

Plonger avec deux détendeurs

Pourquoi deux détendeurs ?

Il y a deux raisons à cela : pouvoir faire face à la défaillance de son système principal et être en mesure s’assister son binôme ou tout autre plongeur en difficulté, sans être obligé de faire un échange d’embout. En effet, par-delà l’aspect sanitaire qui perd toute importance lors d’un sauvetage,   donner son détendeur à un autre plongeur paniqué peut-être problématique au moment de le récupérer. N’hésitez pas à opter pour un octopus de qualité ayant un bon confort respiratoire, car dans une situation critique, l’on a tendance à respirer très vite.

Rien n’interdit de monter tous les flexibles sur un seul premier étage

Comment monter ses détendeurs ?

Rien n’interdit de monter tous ses flexibles sur une seule sortie. Mais dès lors que l’on fait des plongées un peu plus engagées, je conseille d’avoir deux premiers étages, donc deux sorties sur le robinet du bloc. Certains objectent que deux premiers étages c’est deux fois plus de joints qui peuvent lâcher. Ils n’ont pas tort, c’est pour cela que les plongeurs teck optent plutôt pour de montages DIN qui réduisent le nombre de ces joints. N’hésitez pas à les changer régulièrement et à les graisser légèrement. Il ne vous en coûtera que quelques centimes et vous éviterez ainsi peut-être un gros coup de stress.

Répartir les flexibles

Il y a plusieurs écoles, mais de nombreux instructeurs préfèrent réserver un premier étage pour le détendeur principal et un autre pour le manomètre, le direct système et l’octopus qui peut-être monté en mode donneur ou receveur. S’il est monté en mode donneur, c’est-à-dire pour secourir un autre plongeur, n’oubliez pas de le retourner, moustaches vers le bas, si vous devez le prendre pour vous. Dans tous les cas, sachez qui si l’un ou l’autre des premiers étages flanche il est pratiquement impossible ou tout au moins très compliqué de fermer le robinet sois-même avant que la réserve d’air soit sérieusement mise à mal. Lors de votre formation, vous apprendrez ou vous avez appris à décapeler sous l’eau, mais en situation de stress, mieux vaut compter sur son binôme.

En résumé donc, s’équiper de deux détendeurs avec deux premiers étages me semble une question de sécurité, de même que la révision scrupuleuse et systématique de son matériel.

Si vous avez une opinion ou un retour d’expérience, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *