Pourquoi la cigarette tue… les océans.

 

 

La cigarette tue, directement ou de manière passive, sept millions de personnes par an, selon l’OMS. Mais ce que l’on sait moins c’est que le tabagisme a aussi un effet désastreux sur la santé des mers et des océans. Voici pourquoi.

Une mauvaise habitude qui coûte cher

Attention mon intention n’est pas ici de faire un énième article moralisateur (les photos horribles sur les paquets s’en chargent très bien), car j’estime que chacun fait ce qu’il veut de sa vie, mais juste d’attirer votre attention sur un petit geste qui pose un vrai problème de santé publique : jeter son mégot à terre.
Il s’agit a priori d’une simple mauvaise habitude qui ne prête pas à conséquence pour beaucoup de fumeurs (pas tous bien sûr), mais qui n’est pas cohérente avec une démarche écoresponsable. En effet, ce ne sont pas moins de 4 300 milliards de mégots qui sont écrasés chaque année sur la planète soit, 137 000 mégots par secondes qui produisent 209 000 tonnes de déchets chimiques hautement toxiques, dont des résidus de nicotine. Je vous rappelle que la nicotine est l’un des poisons les plus violents qui existent sur terre. C’est un neurotoxique produit par la plante du tabac pour la protéger des insectes. Une goutte de nicotine concentrée suffit à tuer un cheval et son action est encore plus violente sur les animaux à sang froid, comme les poissons.

Un seul filtre à cigarette pollue cinq cents litres d’eau

Or, une grande partie de ces mégots jetés à terre, de manière machinale, va justement terminer sa course au fond des océans. Cela se fait par le cycle naturel des pluies et du ruissellement qui les entraîne vers les égouts, puis vers les stations d’épuration qui ne peuvent pas détruire ces neurotoxiques ou pire, directement vers la mer par le biais des rivières et des fleuves.
Ces filtres vont mettre en moyenne une douzaine d’années avant de se dégrader totalement et les produits qu’ils libèrent durant ce laps de temps participent activement à l’acidification des océans. Un seul filtre à cigarette pollue cinq cents litres d’eau. Les premières victimes sont bien sûr la faune et la flore et, par contrecoup, nous-mêmes.
Donc, si vous êtes fumeur, pourquoi ne pas emporter par exemple avec vous un de ces cendriers étanches dans lequel vous pourrez déposer vos mégots ? Ce n’est pas bien encombrant et les habitants des profondeurs vous en sauront gré.

Comme toujours, d’accord ou pas, n’hésitez pas à commenter cet article sur le blog

Voici une petite vidéo Youtube édifiante :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *