Plongées successives, pourquoi faut-il toujours conserver le même ordinateur

En voyage, ou lorsque l’on débute en plongée, on ne possède pas toujours son propre ordinateur. On sera donc amené à utiliser un instrument prêté par le club, que l’on devra, en principe, rendre après l’exploration. Si l’on doit faire des plongées successives, il faut bien garder le même ordinateur, durant tout le séjour. Voici pourquoi.

Plongées successives garder le même ordinateur
Si votre ordinateur tombe en panne au cours de la plongée, arrêtez-la et remontez avec votre binôme.

Tout d’abord, rappelons ce qu’est une plongée successive. C’est une plongée qui en suit une autre, après un intervalle de surface de plus de 15 minutes — sinon c’est une plongée consécutive — et de moins de 12 heures. Durant ce laps de temps, l’azote emmagasiné par l’organisme va progressivement s’évacuer, par le processus naturel de la respiration. Après 12 heures, on considère que l’on repart sur un nouveau cycle.

Votre ordinateur de plongée tient compte de l’azote résiduel

Si l’on ne fait qu’une ou deux plongées, peu profondes, durant son séjour, il n’y a pas de problème à changer d’ordinateur. Par contre, en cas de plongées successives, l’azote accumulé au cours des plongées précédentes ne sera pas totalement évacué. Il va donc se rajouter au nouvel apport de gaz dans les tissus. Cette quantité résiduelle peut se calculer à l’aide des tables de plongée, mais cette méthode n’est plus très utilisée, de nos jours, en plongée loisir. Votre ordinateur garde en mémoire toutes vos immersions et tient compte, dans le calcul des paliers, de l’azote résiduel des plongées précédentes.

À raison de deux à trois plongées par jour, pour rentabiliser le séjour, comme on peut le voir dans certains centres, l’azote peut vite s’accumuler dans les tissus. D’où l’importance de bien garder le même ordinateur. Un nouvel ordinateur vous ferait repartir avec une saturation à zéro ou avec le niveau de saturation du plongeur qui l’a eu avant vous. Insistez donc bien, si vous devez faire plusieurs plongées, pour conserver le même instrument.

Plongées successives, et si mon ordinateur tombe en panne ?

Photo © http://www.scubadivingdreams.com

C’est très rare, mais il peut toujours arriver qu’un ordinateur tombe en panne, au cours d’une plongée. Souvent, ce sont les batteries qui vont lâcher. Vérifiez-les régulièrement. Il y a, en principe, une icône sur l’afficheur, qui vous donne l’état de la batterie. Comment réagir dans cette situation ? Dans tous les cas, il n’y a qu’une seule issue possible : vous devrez remonter tôt ou tard. Arrêtez la plongée et remontez avec votre binôme. Fiez-vous à lui pour la vitesse de remontée. En principe, toute la palanquée devrait remonter avec vous.

Si, par hasard, vous êtes seul (ce qui ne devrait pas arriver, en débutant), observez vos bulles. Vous ne devez pas remonter plus vite que vos plus petites bulles. Arrêtez-vous au palier (fiez-vous encore à votre binôme) et, si vous le pouvez, prolongez le stop jusqu’à la fin de votre bloc – gardez quand même suffisamment de gaz pour faire surface et gonfler le gilet.

Emporter son propre ordinateur, la meilleure solution

Je sais que beaucoup de centres passent, assez rapidement, sur l’étude des tables et des calculs qui vont avec. N’hésitez pas à demander à votre instructeur de vous faire faire des exercices,  des simulations et revoyez régulièrement vos cours. Même avec un ordinateur, savoir utiliser les tables pourra toujours vous sortir d’une situation délicate (pour peu que vous les ayez emportées avec vous).

Bien sûr, le mieux reste de toujours emporter son ordinateur personnel (voyez ici comment choisir son ordinateur). C’est un instrument qui prend peu de place dans le sac, voire même dans le bagage cabine. Vous plongerez ainsi avec l’esprit plus serein. Bien sûr, comme je vous le disais plus haut, pensez à contrôler l’état des batteries et même à prendre une pile de rechange… sans oublier le mode d’emploi. Vous devez le connaître sur le bout des doigts, mais une petite révision de temps à autre ne peut pas faire de mal.

Si vous avez vécu des situations limites à cause de votre ordinateur, n’hésitez pas à nous les faire partager dans les commentaires du blog.

2 comments

  1. Bonjour et merci pour ces compliments. Je viens de visiter votre site, très sympa également (et je ne dis pas cela par retour de politesse).
    Je vous souhaite une bonne journée.

  2. Bonsoir Hervé, je tombe sur votre blog au détour d’un groupe Facebook sur la plongée. Quelle belle découverte ! Je tiens aussi un blog sur la plongée loisirs et je suis contente de découvrir votre site qui fourmillent d’articles à forte valeur ajoutée pour les plongeurs débutants. Je m’empresse d’ailleurs de partager cet article sur Twitter 🙂
    Une très belle soirée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *