Peut-on plonger seul ?

Je vais peut-être faire hurler certains moniteurs et plongeurs aguerris en disant : oui, on peut plonger seul. D’ailleurs, dans les catégories que je viens de citer, que ceux qui ne l’on jamais fait me lance le premier plomb.

plonger seul

La plongée est une activité à risque, on le sait et, dès lors mieux vaut être accompagné ce qui augmentera les chances de pouvoir faire face en cas de problèmes. Il en est d’ailleurs de même dans toutes les activités nature un peu pointues : haute montagne, sports extrêmes… pourtant, de très nombreux plongeurs sont tentés par moment de partir seul, non pas pour des plongées engagées, il faudrait quand même être un peu fou, mais pour des balades tranquilles dans la quiétude et le silence relatif des fonds marins. Quoi de mieux pour se vider la tête ? Et même ce petit pincement au cœur lorsque l’on pense que l’on ne pourra justement compter sur personne contribue au plaisir de la plongée solo et je dirais même plus, renforce l’expérience. Je la pratique moi-même et j’ai de très nombreux amis plongeurs de haut niveau qui font de même. Arrêtons l’hypocrisie ! Je vous avouerai même que, lors de certaines plongées en binômes, j’aurais préféré être seul… comme on dit, mieux vaut être seul que mal accompagné.

Plonger en solo permet de se recentrer sur sa plongée, de prendre son temps pour observer la faune et la flore, ce qui n’est pas toujours possible avec un binôme qui avance à palmes abattues. De nombreux photographes sous marins sont des adeptes de ce type de plongée.

Évidemment, une plongée solo se prépare et il faut respecter certaines règles : pas plus de dix à quinze mètres de fond, plonger dans la courbe de sécurité, toujours avoir une personne informée de votre parcours et surtout avoir une solide formation ainsi qu’un bon nombre de plongées à votre actif. Partez plutôt sur un site que vous connaissez bien et emportez tout le matériel de sécurité, comme votre parachute de palier pour vous signaler en cas de sortie loin du bord si vous vous êtes perdu, votre compas, pour ne pas vous perdre justement. Emporter un couteau ou mieux une cisaille est primordial lorsque l’on part seul, pour le cas où l’on s’empêtrerait dans un filet ou une ligne de pêche, un incident banal quand on est deux, mais effroyable quand on plonge seul. Rien que de très logique en somme. Le matériel de sécurité peut aussi comprendre un masque facial, si vous avez la formation adéquate. En effet, quoi qu’il arrive (ou presque) ce type de masque vous permettra de respirer même en cas de perte de connaissance.

Il faut aussi tenir compte de la météo et, encore plus qu’à l’habitude, ne pas hésiter à annuler une sortie. Personnellement, j’ai fait mienne la phrase de De Niro dans Ronin : lorsqu’il y a un doute, c’est qu’il n’y a pas de doute…

Parfois, il est même des cas où l’on ne peut faire autrement que de plonger seul : pour décrocher l’ancre, par exemple, récupérer les clés du bateau tombées à la mer. Attention toutefois à ces plongées improvisées qui, même brèves, peuvent être plus dangereuses que des plongées planifiées, car le temps de préparation mentale aura été beaucoup plus court. Faire vite en plongée n’est jamais bon.

Bien sûr, la plongée solo devra se pratiquer hors structure. En effet, le code du sport ne permet pas, en France, à un directeur de plongée, de vous laisser partir seul. Il n’existe pas, contrairement à certaines organisations comme SDI (Solo Diver), l’ADIP (en Belgique – Plongeur Solo) ou encore PADI (Self Reliant Diver) de formation et de brevet de plongeur solo.

Hors structure, par contre où vous plongez à vos risques et périls, pas de problèmes, la mer reste un des derniers espaces de liberté.

9 comments

  1. Bonjour Flo,
    Bonne plongée alors. Huit mètres me semblent très raisonnables pour un N3
    Un petit conseil tout de même, parce que je sais comment ça se passe en général. Quand on plonge seul pour la première fois, on est tenté de répéter les exercices style dé-capelage, récupération du détendeur… tant que personne n’est là pour nous juger. Dans un premier temps évitez, profitez juste de la ballade.
    Mais ce n’est qu’un conseil. N’hésitez pas à nous tenir au courant de vos sensations.

  2. Bonjour ,
    N’étant pas un plongeur expérimenté (100 plongées N3) je vais tenter quelques plongées solo , par chez moi , par fond de 5-8m pour la détente , la balade.
    Quand je pense à mes binômes imposés lors de voyages ou en club qui pas une fois ne s’inquiète de savoir où vous vous situez lors d’une plongée, ni de votre consommation d’air , ni de quoi que ce soit d’ailleurs vous concernant …on peut dire que j’ai déjà plongé seul et de nombreuses fois malheureusement …
    Amicalement

  3. Bonjour Grégory,
    Pour vos brevets, le centre qui vous les a délivré ne peut-il rien faire ? (s’il existe encore). Je sais que ça date, mais un coup de chance…
    Concernant, votre autre question à 1000 plongées je pense que l’on peut dire sans problèmes que vous êtes un plongeur confirmé. Beaucoup de plongeurs de cette catégorie plongent seuls (à ma connaissance). D’ailleurs Padi a même mis en place une certification plongeur solo. Attention, je parle bien pour les plongeurs “confirmés” plongeant bien en dessous de leurs limites, je déconseille formellement aux plongeurs occasionnels de plonger seuls. Pour les contrôles, toujours à ma connaissance, mais il faudrait tout de même avoir confirmation au niveau des autorités, la mer reste l’un des rares espaces de liberté. Je ne vois pas pourquoi on saisirait votre matériel. Vous plongez à vos risques et périls. Par contre, bien sûr, vous ne pourrez pas plonger en structure. Si des personnes sont mieux informées que moi sur la plongée hors structure, je les invites à commenter ce message en précisant bien leurs sources.

  4. Bonsoir à tous,

    Au risque de choquer des plongeurs confirmés et toutes personnes censées, je plonge seul depuis des années et sans brevets.
    J’ai passé mes deux premiers brevets en 1996 et perdu en 2005.
    Depuis, ni PADI,CMAS ou même la FFESSM ne prend en consideration mes demandes de duplicata sous prétexte que cela n’était pas informatisé.
    Je suis fondateur et administrateur d’une association pour la protection et la sauvegarde des oceans, et je vous assure que j’ai besoins de ces brevets.
    Depuis donc 15 ans, je realise mes photos et vidéos entre 3 et 11 mètres seul et parfois avec des amis.
    Je me forme au nouveau matériel via le net et les plateformes.
    J’ai plus de mile plongées solo, sans brevets, juste ma License FFESSM.
    Ma question est la suivante:
    Hors mis le risque que mon assurance ne me couvre pas en cas d’accident, y a t-il un risque de me faire un jour contrôler et que l’on me saisisse mon matériel ?
    Et quelqu’un peut-il me dire comment faire pour mes brevets à part les recommencer?

    Merci à tous et bonne soirée.

    Greg

  5. Bonjour
    A ma connaissance, la plongée solo n’est pas interdite en France.
    Par contre, la commission technique de la FFESSM enseigne la plongée en binôme, et toutes les règles de sécurité que nous apprenons (et enseignons) sont liées à ce postulat de base.

    La plongée solo existe en France, y compris dans les cursus FFESSM, enseignée par la commission souterraine.
    Elle implique une planification différente qui impose de se poser la question de base: que peut il se passer et comment puis-je prévenir ce risque.

    Une plongée à 15-20m peut être autant dangereuse qu’une plongée à 30 ou 40m.
    Exemple : Que se passe t il en cas de défaillance du détendeur, et que d’un coup il ne donne plus d’air? remonter en expiration de 15-20m, ça ne s’improvise pas.

    Chers plongeurs qui aimez plonger seul, refléchissez, mettez en place une vraie organisation, une vraie sécurité pour profiter pleinement de ce plaisir.

  6. Bonjour Fabrix,
    Non, il n’est pas interdit de plonger seul et oui, on entend tout et n’importe quoi, dans ce domaine comme dans bien d’autre. C’est parce que nous sommes tous persuadés que la loi et ce que nous aimerions qu’elle soit. Mais en France il y a un principe fondamental, c’est que la loi doit être écrite et que ce qui n’est pas interdit est autorisé.
    En conséquence la réponse est simple lorsque l’on vous dit que plonger seul est interdit : Quel est le numéro de l’article de loi qui précise cela ?
    Personnellement je ne me suis jamais posé la question, quand j’ai envie d’aller plonger je prends mon bloc et j’y vais. Et tous les plongeurs de bon niveau que je connais, y compris beaucoup de moniteurs partent parfois seuls en balade.
    La mer est un espace de liberté et du moment qu’on la respecte et qu’on respecte les autres, plonger seul n’est pas interdit. D’ailleurs, certaines organisations, comme Padi proposent des brevets de plongeur solo.
    Toutefois attention, il faut connaître et accepter les risques (réels) et plonger bien en dessous de ses limites. Plonger seul, c’est vraiment de la balade par petit fond en ayant une bonne connaissance des procédures et pas seulement cinquante ou même cent plongées au compteur.

  7. Bonjour,

    J’entends tout et son contraire sur internet. Même en m’adressant à un club de plongée on me sort qu’il est interdit de plonger seul.

    Légalement, en toute connaissance de cause sur les risques, maîtrisant toutes les sécurités de la plongée, est-il “légalement” possible de plonger seul un lac où mer ?

    C’est dingue mais je n’arrive pas à avoir une réponse claire un oui ou un non…

  8. Plonger seul comporte effectivement des risques , mais avec un binôme inconnu et peu expérimenté ,ne comporte peut-être pas de risques ??? la sécurité à 100% n’existe pas . Je suis moniteur et effectivement sans le cacher ,pendant des années j’ai plongé seul et j’envisage de recommencer à plonger seul puisque je n’ai plus mon binôme (qui a malheureusement arrêté la plongée pour raison de santé). Certes je n’irais pas côtoyer des épaves inconnus et profondes (encore que !!!) Mais je suis bien conscient du fait qu’il faut du bon matériel,bien entretenu et surtout être bien dans sa tête …et de ne pas faire n’importe quoi .
    Bonnes plongées à tous .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *