Peut-on plonger quand on a de l’asthme ?

 

 

Comme pour beaucoup de pathologies, l’asthme a longtemps été une contre-indication formelle et définitive à la plongée bouteille. Aujourd’hui, avec le recul et les nombreuses études de cas, la position des praticiens s’adoucit et ces derniers peuvent autoriser l’asthmatique à pratiquer la plongée sous certaines conditions très strictes néanmoins.

peut-on plonger avec de l'asthme

L’asthme peut-être compatible avec la plongée bouteille

L’asthme est une maladie respiratoire qui entraîne une fermeture des bronches par contraction des muscles de la paroi bronchique. Cette obstruction peut survenir à la suite d’un épisode allergique, d’une exposition au froid ou durant un effort. Lorsque cela se produit, la personne atteinte ne peut tout simplement plus vider ses poumons de l’air inspiré.

En plongée sous-marine, vous le savez, nous sommes soumis aux effets de la pression qui augmente d’un bar tous les dix mètres. L’air se comprime dans les poumons à la descente et se dilate à la remontée. C’est au cours de cette dernière phase que l’asthme pose problème. En effet, si l’air ne peut s’évacuer des poumons, ces derniers vont se retrouver en surpression, ce qui va déboucher sur un barotraumatisme thoracique. Lors d’une immersion, le travail respiratoire augmente de soixante pour cent et s’accompagne d’une baisse de la capacité pulmonaire, ce qui créé les conditions favorables au déclenchement d’une crise, tout comme le fait de respirer à travers un détendeur.

peut-on plonger avec de l'asthme
L’asthme est une maladie respiratoire qui entraîne une fermeture des bronches par contraction des muscles de la paroi bronchique.

Quelles conditions pour plonger avec de l’asthme ?

Toutefois, il est possible pour les asthmatiques de plonger sous certaines conditions et avec un sérieux suivi médical. Dans le cas d’une forme d’asthme mineur, notamment, une aptitude peut-être envisagée en concertation avec son pneumologue.

L’asthme doit :

  • Être intermittent
  • Présenter moins de six crises mineures par an, quel que soit le type d’asthme
  • Ne jamais avoir débouché sur des crises sévères
  • Ne pas se déclencher à l’effort ou au froid
  • Ne pas nécessiter de traitement de fond
  • Dans tous les autres cas, il semblerait que les possibilités de plonger soient compromises, dans l’état actuel de la médecine.

Comme vous le voyez, les conditions pour obtenir un certificat d’aptitude à la plongée lorsque l’on est asthmatique restent draconiennes et seul un pneumologue peut déterminer si oui ou non, le sujet sera autorisé à partir à l’assaut des profondeurs.

Si vous avez des expérience en la matière, n’hésitez pas à commenter cet article.

11 comments

  1. Bonjour Ingrid
    Le regard de la médecine sur l’asthme a bien évolué, mais cela reste une pathologie qu’il ne faut pas prendre à la légère. Si vous allez en Israël, vous plongerez probablement dans une structure PADI. En principe, on ne vous demandera pas de certificat médical, mais on vous fera remplir un questionnaire médical. Si une case est cochée dans la section pathologie du système pulmonaire, le club vous demandera au final ce certificat. Donc, le mieux reste de consulter un pneumologue avant le départ (sur place ce sera plus compliqué). Le médecin est le seul habilité à déterminer si votre fils peut plonger et à quelle profondeur (ceci dit, un baptême est limité à six mètres). N’hésitez pas à consulter plusieurs spécialistes, car les “vieux de la vieille” restent souvent sur leurs positions. Or, aujourd’hui bien des asthmatiques découvrent les joies de la plongée. J’espère que ce sera le cas pour votre fils, mais n’oubliez pas que la mer est également belle dessus. Beaucoup de centres proposent simplement de nager parmi les dauphins et c’est une expérience incroyable. Il y a toujours une solution.

  2. Bonjour,
    Mon fils de 14 ans est asthmatique (allergies aux acariens et pollens). Depuis cet été, il prend un traitement de désensibilisation et ça va beaucoup mieux. Nous allons en Israël en février et souhaitons lui offrir un baptême de plongée dans une réserve avec des dauphins. Croyez-vous que ce soit contre-indiqué ?
    Merci d’avance pour votre retour,
    Ingrid

  3. bonjour à tous et plus spécifiquement à loufoc
    plongeur depuis plus de dix ans, nageur sauveteur, et pspeur.
    En effet je pratique la PSP depuis 4 ans voilà 2 ans ans que je participe aux championnats de France, sachez que la PSP requiert des efforts respiratoire et musculaire intense, mais se searit une très grande et bonne nouvelle si des asthmatique peuvent en plus de pratiquer la plonger, faire de la PSP.

  4. Bonjour et merci pour ce passionnant retour d’expérience. Oui, plonger avec de l’asthme fait débat, ce qui est assez normal. Mais comme toujours, on a tendance à oublier que les asthmatiques sont avant tout des hommes et des femmes avec des métabolismes très différents. Chacun de ces plongeurs doit être étudié au cas par cas. Je comprends le principe de précaution, mais il faut aussi tenir compte des envies, des aspirations et des passions de tous.

  5. Bonjour,

    J’ai 28 ans et je suis asthmatique. Depuis tout petit, on m’a toujours dit que j’étais strictement contre-indiqué à la plongée…
    Aujourd’hui, je suis interne en médecine en 9 année et toujours asthmatique. Peu de temps avant un séjour aux philippines, j’ai souhaité m’intéresser en avril 2018 à la question du “pourquoi cette contre indication ? Y-a t-il réellement plus de risque pour un asthmatique souhaitant plonger ? Que dit la littérature ? Les chiffres d’incidents sont ils significativement plus élevé chez les asthmatiques…?” Car en effet, même une bonne partie des médecins (toute spécialités comprises et même les pneumologues) sont un peu perdus.
    Je me suis rendu compte en m’y intéressant que les recommandations s’étaient assoupli depuis 2003 en France et qu’il était désormais possible pour certains asthmatiques de plonger(asthme léger ou parfaitement contrôlé sous traitement de fond, connaissant bien sa maladie et ayant une bonne forme physique, n’ayant pas d’asthme d’effort ou au froid, absence d’antécédent de crise graves, et une évaluation chez le pneumologue avec des explorations fonctionnelles respiratoire strictement normales). il faut rester prudent malgré tout car peu d’études ont été réalisé à ce sujet.
    Depuis, j’ai passé mes 2 premiers niveau PADI et une spécialité Nitrox, j’ai plonger 35 fois, jusqu’à 35m et je n’ai jamais eu de problème (je n’ai cependant jamais tenté encore de plonger dans des eaux en dessous de 25°).
    Même si il y des recommandations en France depuis 2003 autorisant certains asthmatiques à plonger (dont la dernière version est de février 2018). Ce sujet fait malgré tout toujours débat chez les scientifiques, pneumologues et médecins fédéraux, à tel point qu’il est toujours enseigner aux étudiants en médecine de ma faculté (Lille) que la plongée avec scaphandre est contre-indiquée pour les asthmatiques.
    Devant cette ambiguïté et en tant qu’asthmatique, plongeur et médecin, je réalise en ce moment ma thèse à ce sujet, et j’ai également créer un site internet entièrement dédié à ce sujet (en détaillant l’évolution des études, des faits et l’évolution des recommandations au fur et à mesure des années et dans le monde) destiné aux asthmatiques, aux médecins et aux plongeurs et moniteurs de plongée (http://www.asthme-plongee.com).
    Ce qui est dit sur ce site a fait l’objet d’une publication dans la Revue de Pneumologie Clinique et a été validé par son comité de relecture.
    Je ne souhaite absolument pas faire de la pub à mon site (je n’ai aucun intérêt à cela), je souhaite juste vous donner une source de recherche pour en savoir plus à ce sujet pour ceux qui seraient intéressé.

  6. Bonjour,
    Asthmatique important enfant j’étais destiné à ne jamais plonger et à continuer de lécher l’écran devant les films de Cousteau… Mais car il y a un mais…
    A la fin de l’adolescence un nouveau médicament nommé le Singulair est arrivé sur le marché Suisse, il a changé ma vie, je l’ai pris pendant des dizaines d’années et mon asthme a totalement disparu, mon médecin apres plusieurs années à accepté que je découvre la plongée aux Maldives, j’étais limité à un baptême ou deux pour voir si ça se passait bien, et ça c’est extrêmement bien passé, pas de problèmes respiratoires, je dirais même qu’avec le temps je me sens même encore mieux quand je plonge au Nitrox 35 en vacances, mais là n’est pas le sujet.

    Aujourd’hui beaucoup d’années de plongeur après je suis Divemaster, je suis évidement soumis au certificat à la plongée sportive annuel délivré pas mon médecin comme tout plongeur d’un certain niveau.

    Aucune crises n’est à déclarer à aucun moment que ce soit, ni sous l’eau ni dehors d’ailleurs.

    Je suis plongeur de lac donc en eau froide (8°) c’est froid et pas de problèmes. Je plonge une fois par semaine toute l’année été comme hiver.

    Si mon témoignage peut donner de l’espoir à quelqu’un d’asthmatique que tout n’est pas désespéré c’est super.

    Christian

  7. Bonjour
    Je suis asthmatique depuis l’enfance.
    A l’adolescence (dans les années 90) j’ai voulu me mettre à la plongée mais l’asthme était alors une contre indication stricte.
    Je ne sais pas quand cela a changé mais depuis le début des années 2010, en cas de doute l’asthme doit être évalué par un pneumologue et les résultats “validés” par un médecin agréé de la fédération.
    Normalement c’est décrit dans les fiches du certificat médical de la fédération.
    Bonne continuation

  8. Bonjour et bonne chance pour ce niveau 1. Je pense que le médecin qui vous a signé le certificat médical est au courant de vos problèmes d’asthme ?

  9. bonjour!
    Je suis asthmatique depuis 25 ans (allergie acarien .traitement :seretide et ventoline, +singulair pour les pollens) et je passe actuellement mon niveau 1.
    Je n’ai jamais ressenti aucune gêne ou eu de crise lors des plongées avec bouteilles (piscine)
    Je n’ai pas vu de pneumologue et ai seulement fournit un certificat medical de mon généraliste.
    J’espère même me mettre à la PSP! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *