Ordinateur Quad Mares, la vision XXL

 

 

Créée en 1949, l’entreprise Mares fabriquait à l’origine des masques de plongée, avant de se développer pour devenir l’un des plus gros fabricants de matériel subaquatique. Plusieurs ordinateurs de plongée sont sortis des ateliers du façonnier italien, dont le fameux Némo Wide qui a rendu tant de services aux plongeurs presbytes, avec ses chiffres surdimensionnés.

Le Quad Mares : retrouvez les caractéristiques techniques en cliquant dans l’image

Les caractéristiques du Némo Wide et… plus

Le Quad Mares est justement une évolution du Némo dont il conserve toutes les caractéristiques avec quelques nouveautés intéressantes. Le contraste de l’écran et la netteté ont en particulier été améliorés et l’ordinateur consomme beaucoup moins d’énergie que son prédécesseur, ce qui assure plus de plongées avec la même pile, toujours remplaçable par l’utilisateur.

On retrouve sur le Quad les quatre boutons du Némo, mais placés différemment pour une navigation plus intuitive. Les fonctions sont permutables de manière que l’appareil convient aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers dont la main ne cache plus l’écran lors de la manipulation des poussoirs.

Quad Mares : une construction sérieuse

Le Quad fait sérieux sur l’avant-bras avec son large écran 15 % plus grand que le NW. Sur l’écran (dont la résistance aux rayures a été améliorée) sont apparus deux champs personnalisables qui permettront au plongeur de sélectionner les informations qu’il désire voir s’afficher. Il est aussi plus plat, mais toujours de constitution aussi robuste. Je plonge en plongée loisir et même pour les formations d’élèves avec un Némo Wide toujours en parfait état après d’innombrables plongées dans toutes les conditions. Enfin, le bracelet en élastomère peut également être monté en droitier ou en gaucher. Sous l’eau, la lecture est encore plus aisée grâce au surdimensionnement des chiffres, au contraste et à la netteté sensiblement améliorés, comme je le disais plus haut.

Les points forts

Bien sûr le gros avantage de cet ordinateur reste l’énormité de son écran qui est un bonheur pour les vues baissantes, mais aussi pour les autres. À noter également le nouveau mode de planification qui prend désormais en compte les intervalles de surface et les paliers de décompression, ce qui professionnalise un peu plus cet instrument. Comme son prédécesseur, le Quad est multigaz, pour des nitrox jusqu’à 100 % d’O2. Enfin, les caractères sont à présent plus gros sur la ligne inférieure, ce qui ajouté à l’amélioration du contraste n’autorise aucune erreur de lecture.

Les points faibles

Au nombre des petits inconvénients, je noterai que le Quad reste comme le NW, un peu chatouilleux sur les remontées rapides. Il peut arriver à se bloquer en mode profondimètre, afin de vous dissuader de replonger dans les vingt-quatre heures suivantes. Fort heureusement, on peut faire une remise à zéro, mais on perd alors l’enregistrement des temps cumulés précédemment.

En résumé, mon opinion est tout à fait positive sur cet instrument dont j’utilise personnellement l’ancienne version, le Némo. C’est un excellent ordinateur pour la plongée loisir et même pour des plongées un peu plus engagées. J’ai lu sur certains forums que certains se plaignaient de sa fiabilité, pour ma part il ne m’a jamais lâché.

Si vous possédez déjà un Quad Mares, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires du blog.

Plus de matériel : DiveInn Scubastore FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *