Peut-on plonger quand on a du diabète ?

Peut-on plonger lorsque l’on est diabétique ? La réponse est, aujourd’hui, clairement oui. Bien entendu, il faudra respecter un protocole bien particulier et se plier à quelques règles incontournables pour accéder aux frissons du grand bleu.

Il y a dix ans encore, plonger avec du diabète était impensable. La pratique de la plongée sous-marine était définitivement fermée aux patients atteints de cette pathologie. Avec l’évolution des traitements et surtout des mentalités, les médecins se sont aperçus que les diabétiques pouvaient tout de même découvrir cette merveilleuse activité.

Le diabète c’est quoi ?

Diabète et plongée

Le diabète est une anomalie du métabolisme, avec une hyperglycémie, c’est-à-dire une élévation du taux de sucre dans le sang.

Il existe en fait deux types de diabète : le diabète de type 1, plus généralement diagnostiqué chez de jeunes sujets et le diabète de type 2 qui touche plus particulièrement les personnes de plus de quarante ans.

Le diabète de type 1

Dans ce type de diabète, considéré comme une maladie auto-immune, l’organisme ne reconnaît plus les cellules bêta responsables de la production d’insuline, cette hormone qui participe à la régulation du taux de glucose dans le sang. Résultat, le glucose n’est plus absorbé par les cellules et retourne dans le sang.
Le seul traitement du diabète de type 1 est, actuellement, l’injection d’insuline.

Le diabète de type 2

Dans ce type de diabète, le processus est un peu différent. Il apparaît chez des sujets plus âgés (en principe) et est favorisé par divers facteurs, comme le surpoids ou l’inactivité.

Ici, c’est le pancréas qui fait défaut. En fait, il continue à produire de l’insuline, mais pas assez ou d’une qualité insuffisante pour assurer la régulation du glucose dans le sang.

Le traitement est, dans ce cas, médicamenteux, mais finira par évoluer vers des injections, comme dans le type 1.

Les procédures et documents

Les procédures de plongée, pour les diabétiques, vont dépendre du type de diabète.

Pour un type 1 (ou diabétiques insulino-traités), le plongeur devra fournir un double certificat médical. Le premier, établi par un diabétologue, devra être remis à un médecin fédéral ou hyperbare qui rédigera un second certificat, autorisant ou non la plongée. Seul ce deuxième certificat sera à présenter aux responsables de la plongée.

Pour un type 2 (sous traitement médicamenteux), la plongée au sein de la FFESSM reste possible sans restriction, si le diabétique consomme certains médicaments autorisés par la Commission Médicale de Prévention Nationale (CMPN) et validés par le groupe de travail médical rattaché à l’Association Diabète et Plongée.

Les prérogatives

S’il évolue dans une structure affiliée à la FFESSM, le diabétique de type 1 pourra plonger, en respectant bien sûr ses prérogatives, mais ces prérogatives seront limitées à 20 mètres en autonomie et à 40 mètres s’il est encadré.

Le diabétique sous traitement médicamenteux ne se verra pas imposer de restrictions, s’il consomme les médicaments dont je parlais dans le chapitre précédent (à voir avec le médecin).

Les autres fédérations

La FSGT se conforme aux recommandations de la FFESSM, tandis que PADI n’oppose pas de contre-indications, si vous plongez à l’étranger (mais si le diabète figure sur la fiche d’information médicale que vous devez remplir avant la plongée, on vous demandera de toute manière un certificat médical).

Quant aux structures ANMP, du moment que le plongeur a un certificat médical en règle, il n’y a pas de contre-indications.

Dans tous les cas, les mineurs devront en outre fournir une autorisation parentale.

La conduite à tenir en plongée

Si vous êtes diabétique, il faut évidemment en informer votre binôme et votre directeur de plongée, mais aussi leur expliquer la conduite à tenir en cas de problème.

Vous devez également posséder du matériel spécifique : lecteur de glycémie, traitement habituel… vous retrouverez la liste ici : Protocoles de plongée.

Bien sûr, si vous vous sentez mal sous l’eau, il faut immédiatement prévenir votre binôme et mettre fin à la plongée.

Pour tout savoir sur le diabète et la plongée, je vous invite à visiter le site Diabète plongée, sur lequel vous retrouverez d’innombrables informations très utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *