Myopes ou presbytes, ne plongez plus dans le brouillard

Vous êtes myope comme une taupe depuis toujours ou l’âge commence à vous jouer des tours et vous ne pouvez plus lire les chiffres sur votre ordinateur ou admirer le minuscule Doris dalmatien sur ce joli tombant ? En plongée comme dans la vie de tous les jours, la vue c’est la vie, pour reprendre un célèbre slogan de la sécurité routière. Certes, sous l’eau, vous ne risquez pas vraiment votre vie si vous naviguez dans le flou, mais vous vous privez de belles observations ce qui, entre nous soit dit, est tout de même un peu l’objectif principal de notre loisir. Pas de panique, des solutions existent.

masque-vitre-poissons

verre_correcteur
Il est possible de rajouter une correction dioptrique sur un masque du marché. Ici le Mares X-vision, mais il en existe d’autres.

Des verres correcteurs intégrés au masque
La solution qui est peut-être la plus simple est de plonger avec un masque muni de verres correcteurs. Vous pouvez passer par un professionnel pour faire installer les corrections sur le masque, et dans ce cas, il vous faudra faire un petit tour chez votre ophtalmo pour obtenir une ordonnance, puis trouver un opticien qui pourra réaliser le montage, ou bien passer par une société spécialisée sur le web. On trouve facilement les coordonnées de ces boîtes en faisant une petite recherche Google (regardez par exemple ici). Il vous en coûtera une vingtaine d’euros par montage, plus le prix des verres bien sûr, et vous devrez envoyer votre masque qui vous sera retourné équipé en quelques jours. Il faut dans ce cas choisir un masque avec deux vitres séparées.

 

Certains fabricants, comme Mares proposent des masques comme le X-Vision et leurs corrections dédiées positives ou négative. Les corrections positives corrigent la presbytie et les corrections négatives la myopie. Pour les presbytes, les corrections se mettent uniquement sur le bas du masque.

Une autre solution pour les presbytes consiste à acheter des pastilles correctives que l’on positionne soi-même dans le masque. Il en existe à coller (il faut utiliser une colle spéciale qui ne jaunit pas) ou repositionnables, généralement en silicone que vous achèterez pour une quarantaine d’euros la paire. On les trouve sur Amazon, je vous mets un lien sur la photo ci-contre.

Les lentilles de contact
Les lentilles de contact représentent une solution confortable, puisqu’elles seront portées sous l’eau, mais aussi sur le bateau. Cela évitera de transporter une paire de lunettes que l’on risque de casser ou de perdre. Les lentilles aussi peuvent se perdre. En avoir une seconde paire est une bonne option.
Attention, demandez l’avis de votre ophtalmologue et vérifiez surtout qu’elles sont perméables au gaz.

La chirurgie laser
Pour ceux qui plongent intensivement et qui sont allergiques aux solutions précédentes mais qui veulent néanmoins profiter à fond du grand bleu, il reste la chirurgie laser. En quelques minutes vous retrouverez une vue parfaite et définitive. J’ai testé personnellement et ça a changé ma vie.
Là encore, il faut en parler avec son ophtalmo, mais a priori, on n’a jamais relevé d’incident en plongée avec ce type d’opération. Il y a simplement une période de trois mois sans plonger à respecter après l’intervention, le temps que les yeux guérissent.

Ne rien faire
Le monde aquatique à une particularité extraordinaire due à la réfraction qui grossit les objets (un tiers de plus que la taille réelle) lorsque l’on regarde dans l’eau avec un masque ce qui contrebalance presque totalement une myopie légère.

Voici donc les solutions qui existent aujourd’hui pour profiter pleinement des beautés qui nous sont offertes lors de nos plongées. Si vous avez vous-même adopté l’une de ces solutions, n’hésitez pas à commenter l’article pour raconter votre expérience.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *