L’hydrodynamisme, c’est quoi ?

L’hydrodynamisme, c’est tout simplement l’aptitude à se mouvoir facilement dans l’eau. C’est une notion extrêmement importante en plongée sous-marine, puisqu’on évolue exclusivement dans l’élément liquide et cela dans toutes les dimensions de l’espace.

Une position bien horizontale améliore l’hydrodynamisme

Si vous avez essayé de courir avec de l’eau jusqu’à la taille, vous aurez remarqué que l’exercice est bien plus difficile que dans l’air.    C’est tout à fait normal, puisque l’eau est environ 800 fois plus dense que l’air. Elle oppose donc une plus grande résistance aux déplacements. Qui dit plus grande résistance dit aussi plus d’énergie pour accomplir une même tâche. Et, en plongée sous-marine, plus de dépense énergétique signifie plus de fatigue, mais surtout une plus grande consommation de notre bien le plus précieux, l’air.

Comme tout bon plongeur a intégré le fait que dans ce magnifique loisir, on ne lutte pas avec la mer, mais on s’y adapte, on compose et on joue avec elle, il faut donc améliorer notre hydrodynamisme. Pour cela plusieurs pistes  :

L’équipement

Un équipement bien plaqué sur le corps évite de racler et d’endommager le fond.

L’équipement doit être le plus hydrodynamique possible. Il faut donc éviter le suréquipement qui alourdit inutilement la silhouette. Plus vous emportez de matériel, plus le palmage sera difficile. Ensuite, vous devez placer vos flexibles, consoles et autre appareil photo, le plus près possible du corps. Cela vous évitera déjà de balayer les fonds marins avec un manomètre qui ravage la flore ou un boîtier d’appareil photo qui cogne partout. Pour cela, il existe une quantité phénoménale de boucles, mousquetons et attaches diverses. Vous pouvez regarder ici pour vous donner une idée.

Le lestage

C’est une variable capitale. En effet, trop lesté, votre bassin va s’enfoncer et vous allez recevoir toute la poussée de l’eau contre la poitrine. Vous devrez en outre injecter plus d’air dans le gilet augmentant ainsi votre volume et votre prise au courant. Pas assez lesté, ce sont vos fesses qui vont remonter et votre dos qui prendra le flux. L’idéal est d’avoir une ligne parfaitement horizontale et pour cela, il faut un lestage parfait.

La technique

C’est la clé de tout. Comme je le disais plus haut, on ne lutte pas contre les éléments, on joue avec, on les utilise. Vous pouvez toujours tenter de palmer comme un malade, la seule chose que vous gagnerez, c’est un essoufflement. Au contraire, sous l’eau, les gestes doivent être doux et mesurés. On a tout le temps qu’il faut. On est là pour profiter et oublier les turpitudes du quotidien. Palmez lentement avec un beau mouvement, bien technique.

On n’est pas des poissons

Quoi qu’il en soit, même avec une technique parfaite et un équipement au top nous ne serons jamais des poissons. Il faut donc apprendre à connaître ses limites et savoir s’arrêter lorsque les conditions de plongée dépassent ces dernières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *