Les méthodes d’équilibrage des oreilles en plongée

Équilibrer ses oreilles, tout un art

équilibrer ses oreilles en plongée

Le problème majeur pour un débutant en plongée et de parvenir à équilibrer correctement et rapidement ses oreilles. Le principe est simple : la pression extérieure augmente très rapidement, dès les premiers mètres, et pousse la membrane tympanique vers l’intérieur, c’est-à-dire vers l’espace aérien de l’oreille moyenne. Il s’en suit une douleur qui va vite devenir intolérable. Si on ne fait rien, la situation va dégénérer jusqu’à la rupture du tympan.

Si le principe est simple, la solution l’est aussi. Il suffit de faire remonter la pression dans l’oreille moyenne, pour l’équilibrer avec la pression extérieure. Pour y parvenir, il faut injecter de l’air vers l’oreille moyenne par l’intermédiaire de petits canaux qui la mettent en communication avec les sinus et que l’on appelle trompes d’Eustache.

En réalité, si l’on descendait très doucement (mais alors vraiment très doucement) on n’aurait rien à faire, car les trompes s’ouvrent d’elles-mêmes toutes les deux à cinq minutes. Mais si l’on s’immergeait à cette vitesse, on aurait épuisé son bloc bien avant de toucher le fond (j’exagère, bien sur) il faut donc trouver une autre solution.

La première méthode, et parfois la seule, qui est enseignée est le Valsalva.

Le Valsalva :

Ce n’est pas forcément la meilleure technique, d’un point de vue physiologique, mais c’est certainement la plus efficace, celle qui passera pratiquement à tous les coups. Il suffit de se pincer le nez et de souffler à l’intérieur pour faire monter la pression dans les sinus, ce qui va avoir pour effet de forcer l’ouverture des trompes. Il faut équilibrer dès les premiers centimètres d’immersion et très régulièrement par la suite, sans attendre de ressentir la douleur, car l’aspiration pourrait alors faire un effet ventouse et coller les conduits à tel point qu’il sera ensuite impossible d’en forcer l’ouverture.

Si cela se produit, pas de panique, il faut remonter un peu, dans une zone de moindre pression extérieure et les oreilles passeront.

Attention, faire un Valsalva à la remontée peut s’avérer dangereux, car d’une part on rajoute de la pression dans l’oreille moyenne alors que la pression extérieure baisse et d’autre part on bloque sa respiration ce qui est totalement proscrit en plongée.

Il existe aussi d’autres méthodes, moins traumatiques, mais plus difficiles à maîtriser.

La béance tubulaire volontaire ou BTV :

Avec un petit entraînement, on peut parvenir à faire jouer les muscles responsables de l’ouverture des trompes. Il faut arriver à contracter les muscles péristaphylins fixés au cartilage de la trompe d’Eustache et qui se prolongent dans l’épaisseur du voile du palais. On y parvient en bâillant (assez difficile sous l’eau)  ou en exerçant un mouvement de traction sur les mâchoires. Dans tous les cas, on doit entendre un petit craquement qui marque l’ouverture des trompes.

La méthode de Frenzel :

C’est une méthode assez acrobatique. Il faut se pincer le nez, et contracter les muscles du cou. Il faut ensuite plaquer la langue vers le haut et l’arrière du palais en émettant un petit son de gorge.

La méthode de Lowry :

Il faut faire un Valsalva très léger, tout en déglutissant

La méthode d’Edmonds :

Il faut avancer la mâchoire tout en faisant un Valsalva. Elle est donnée pour moins traumatisante, mais cela reste un Valsalva.

Toutes ces méthodes sont à tester, car elles fonctionnent ou pas selon les plongeurs. L’explication en est que nous n’avons pas tous la même configuration dans les trompes d’Eustache. Certaines sont droite, les plus intéressantes pour l’équilibrage, d’autres sont en V, et là c’est plus compliqué d’autre enfin forment carrément un Z ce qui va sensiblement pourrir la vie du plongeur.

Voici comme d’habitude, la petite vidéo Youtube qui va bien

3 comments

  1. Bonjour et merci pour ce commentaire.
    Oui, effectivement c’est une très bonne idée. C’est drôle parce que justement je prépare quelque chose dans ce sens. Je vous en dis plus dans quelques jours sur le blog.

  2. bonjour;
    merci pour vous à propos de ces initiations en plonger sous marine et apnée, on attend des cours en apnée et plonger sous marine,
    Cordialement.

  3. bonjour;
    merci pour vous à propos de ces initiations en plonger sous marine et apnée, on attend des courts en apnée et plonger sous marine,
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *