Le parachute de palier, a quoi sert-il et comment l’utiliser

Photo ©http://www.maldiver.net

Il peut paraître étrange de parler de parachute en plongée sous-marine. D’ailleurs, il est cocasse de voir les élèves froncer les sourcils, lors des premiers cours, lorsque l’instructeur évoque cet accessoire.

Le parachute de palier, quelle utilité ?

Le parachute de palier, que l’on devrait plutôt appeler bouée de décompression, est une pièce obligatoire de l’équipement du plongeur autonome. Il sert à signaler une palanquée (ou un plongeur isolé) prête à faire surface. C’est donc un accessoire de sécurité très utile pour prévenir les accidents.

Le parachute de palier doit être déployé sous l’eau, puis gonflé et envoyé vers la surface. Ses couleurs vives : jaune ou orange et sa hauteur au-dessus de l’eau, faciliteront le repérage des plongeurs. Il peut et doit être utilisé dans toutes les situations nécessitant d’être localisé rapidement. Il faut notamment le déployer si le bateau n’est pas ancré et doit vous récupérer, si vous êtes dans une zone où passent des bateaux ou encore si vous n’avez pas retrouvé le mouillage. Dans ce dernier cas, déployez votre parachute au début des paliers pour laisser le temps au pilote de vous repérer. Si vous êtes sortis trop loin du bateau et que vous devez le rejoindre par vos propres moyens, laissez le parachute gonflé durant tout le trajet. De cette manière, la sécurité surface pourra vous suivre sans problèmes, surtout si la mer est formée.

Un parachute de palier équipé de sa corde, de son mousqueton et de son plomb
Parachute de palier équipé de sa corde, de son mousqueton et de son plomb Cliquez ici pour voir le prix de cet article sur Internet

Comment déployer son parachute de palier

Lors de votre formation, vous vous entraînerez à déployer le parachute, sous la supervision de votre instructeur. Il n’y a rien de bien compliqué, mais vous devez faire attention à plusieurs choses. Premièrement, vous devez vous stabiliser – voir cet article : comment tenir son palier en plongée – à la profondeur voulue. Ensuite, sortez votre parachute de sa pochette et secouez-le pour le déplier. Laissez dérouler le bout (la corde) lesté, jusqu’au bout. Vérifiez que la ficelle ne se prend pas dans une palme, autour de votre bras ou dans la sangle de votre masque. Vous risqueriez de faire une remontée incontrôlée, entraîné par le parachute. Il ne vous reste plus qu’à le gonfler légèrement avec votre octopus. Une fois qu’il tient droit, mais sans encore remonter, insufflez encore un peu d’air à l’intérieur et laissez-le filer vers la surface. L’air qui se dilate va lui faire prendre de la vitesse. Tenez la corde à bout de bras, pour éviter les emmêlements, mais ne vous y accrochez surtout pas. Elle doit juste filer entre vos doigts – attention, ça peut couper si vous ne portez pas de gants.

Tendez légèrement le bout, lorsque le parachute a percé la surface, pour éviter qu’il ne se couche et qu’il se vide de son air.

Il ne vous reste plus qu’à attendre la fin de votre palier.

Les dévidoirs

Les plongeurs tec utilisent beaucoup les dévidoirs, avec de grandes longueurs de cordes. C’est parce qu’ils doivent faire des paliers profonds. Dans ce cas, cet accessoire et indispensable. Vous pouvez également les utiliser pour vos paliers classiques. Ils ont l’avantage de ne pas laisser pendre de longueur de ficelle en dessous de vous. Leur utilisation est cependant un peu plus délicate. Je vous conseille, en débutant, d’opter pour la simplicité.

Dévidoir plongée
Le dévidoir de plongée (en réalité ici un spool), pour les paliers profonds. Vous pouvez aussi l’utiliser de manière classique. Cliquez ici pour voir le prix de cet article sur Internet

Enfin, les parachutes de palier peuvent également servir à communiquer avec la surface. Par exemple un parachute jaune et un rouge en même temps pourrait par exemple vouloir dire : nous avons un problème.

N’hésitez pas à donner votre expérience sur le sujet dans les commentaires.

2 comments

  1. C’est bien de le préciser. Effectivement, un dévidoir permet d’enrouler plus de fil, donc de lancer son parachute d’une profondeur plus importante (J’ai changé la photo d’origine qui représentait un Dévidoir mais j’ai gardé la légende).
    Le spool peut avoir bien d’autres utilisations que le lancement du parachute, comme par exemple établir un fil d’Ariane, ou servir de guide dans une recherche d’objets perdu.
    Merci de cette précision.

  2. Juste un petit rectificatif, la deuxième photo présente un spool et non un dévidoir, les deux ne s’utilisent pas de la même manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *