Le manomètre de surface, utile ou gadget ?

Manomètre de surface

Le manomètre de surface, gadget ou objet de première nécessité ? Je répondrais de manière politicienne qu’il s’agit d’un gadget de première nécessité.

Vérifier la pression

En effet, on peut très bien se passer de cet instrument qui sert à vérifier la pression à l’intérieur des blocs, au club ou sur le bateau. On pourra parfaitement utiliser un manomètre immergeable pour cela. Mais, dans ce cas, il faudra manipuler le premier étage tout entier, généralement monté avec les flexibles reliés aux détendeurs et autres accessoires. Le manomètre de surface, quant à lui, est constitué d’une simple fixation Dyn ou étrier, reliée au cadran de mesure.

Avantages du manomètre de surface

Manomètre de surface pour la plongée sous-marine
Cliquez dans l’image pour voir le prix sur Internet

Si on n’a qu’un seul bloc à vérifier, ce n’est pas bien grave. Par contre, dès que l’on a plusieurs bouteilles dont on veut connaître le volume de gaz qu’elles contiennent, c’est bien moins pratique. Autre avantage, c’est un instrument que l’on peut toujours avoir à portée de main ou dans son sac, ce qui évite d’avoir à sortir les détendeurs de leur étui, de les cogner partout et d’être obligé de les purger lorsque l’on a terminé la mesure. Attention, j’ai connu un petit malin qui avait fabriqué un manomètre de surface à partir d’un manomètre immergeable, en reliant simplement un flexible au manomètre. Il avait juste oublié d’adjoindre un système de purge. Avec 230 bars forçant sur le robinet, le démontage s’est révélé particulièrement marrant.

Et inconvénients

Le point négatif du manomètre de surface est sans doute son prix : entre 50 € et 150 € en moyenne. Cela reste assez cher, mais il s’agit d’un investissement sur le long terme (et pourquoi ne pas se le faire offrir pour Noël ou à l’occasion d’un anniversaire ?).

Manomètre de surface pour la plongée sous-marine
Cliquez dans l’image pour voir le prix sur Internet

Personnellement, cet instrument fait partie de mon équipement depuis longtemps. J’ai choisi un montage « étrier », mais il s’agit d’un choix personnel qui correspond aux montages les plus fréquents de mes accessoires.

Le modèle que j’utilise (photo du haut) est un modèle sans marque que j’ai dû payer soixante euros sur le Web et qui me donne parfaite satisfaction.

Je vous indique ici deux modèles qui me paraissent sympas. Il s’agit de liens affiliés, rien ne vous oblige, bien sûr, à opter pour ces instruments.

Un instrument de précision

Dans tous les cas, n’oubliez pas que si votre manomètre est un instrument robuste et fiable, il finit tout de même par s’abîmer, avec le temps. Le métal qui constitue le tube de Bourdon finit par se fragiliser, à force de s’enrouler et de se dérouler. Au fil des ans, sa précision peut dériver. Au moindre signe de faiblesse, n’hésitez pas à en changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *