La combinaison étanche Scubapro Éverdry 4

 

 

Vous présenter une combinaison étanche alors que le thermomètre affiche plus de trente degrés est-ce bien raisonnable ? Eh bien sachez que de très nombreux plongeurs, bon c’est vrai plutôt orientés teck, ne se départissent jamais de leur étanche qui présente tout de même quelques avantages en été. La combinaison dont je vais vous parler ici, celle que j’utilise régulièrement, est résolument orientée vers une utilisation loisir et offre presque le même confort qu’une bonne vieille humide.

Cliquez dans l’image pour voir les caractéristiques techniques sur notre boutique partenaire

Une combinaison étanche plutôt polyvalente

Si la Scubapro Everdry 4 est facile à enfiler est très simple d’utilisation elle demande tout de même, comme toute étanche, de suivre une petite formation avec un instructeur qualifié. Il existe, notamment chez PADI, une certification qui s’obtient généralement en trois plongées, l’une en milieu protégé et les deux autres en milieu naturel.
L’Everdry 4 est assez simple à utiliser au niveau de la gestion de l’air, car étant en néoprène haute densité on y insuffle moins d’air que dans une combinaison en toile. Grâce à ce matériau souple, on est aussi à l’aise sur terre que sous l’eau. Grâce à ses bretelles, vous pourrez la quitter partiellement sur le bateau et rester en tee-shirt.  Un avantage sur les humides avec lesquelles soit on sue sang et eau, soit on doit brûler au soleil.

Une vraie combinaison étanche sans le look tecky

On est, avec cette combinaison, loin du look tecky un peu effrayant pour les débutants. Sa coupe est très ajustée, un peu comme une humide, mais bien sûr on y retrouver les purges SI-Tech, une collerette étanche et une fermeture horizontale dans le dos qui, hélas, interdit de s’équiper seul. Elle offre par contre une belle résistance à l’usure. La mienne à plus de 200 plongées et elle est toujours comme neuve (mais très bien entretenue – pour savoir comment faire regardez ici). Il faut bien sûr porter une sous-combinaison. Il en existe d’excellentes chez Scubapro, mais personnellement, j’ai acheté pour une poignée d’euros une sous-combi de tankiste dans un stock américain et c’est parfait pour plonger dans des eaux raisonnablement froides.

De belles qualités

Détail du rabat de la collerette

La Scubapro Everdry 4 possède de nombreuses qualités : souplesse, grâce au néoprène, légèreté, résistance… elle a tout pour plaire au plongeur loisir. Son col est parfaitement étanche, en tous cas, je n’ai jamais eu de problèmes de ce côté-là et les purges sont de vraiment bonne qualité. Le rabat sur la fermeture éclair est un plus qui protège vraiment bien cette dernière. Elle possède une large poche sur la cuisse droite et des renforts aux genoux qui viennent compléter le tableau. Enfin, l’accessoire que je trouve vraiment super sympa, c’est le passant sur le poignet gauche qui assurera de manière efficace votre ordinateur. Ceci dit, pour cet hiver, si vous êtes frileux, investir dans un vrai vêtement technique peut être une bonne idée.

Quelques défauts aussi

Outre le fait qu’il faut rajouter au moins 4 kilos à votre lestage habituel, à cause de la flottabilité du néoprène ajoutée à celle de la couche d’air interne il m’est arrivé, mais vraiment très rarement, d’avoir de petites entrées d’eau par les poignets. Total, le bas des manches de la sous-combinaison est mouillé, ce qui n’est pas très agréable. Le bas de la cagoule est aussi un peu difficile à glisser sous le rabat du col. Enfin, les bottillons en néoprène obligent à porter des rock-boots, mais je ne savais pas vraiment si je devais classer cet élément dans les défauts ou les qualités car du coup il devient très facile de retourner la combinaison pour l’aérer.   Mis à part cela, je n’ai pas trouvé grand-chose à reprocher à cette combinaison que j’aime beaucoup.

En résumé, si vous cherchez une combinaison qui ait de la gueule, qui offre une bonne protection thermique et un  bon confort d’utilisation pour un usage loisir à loisir un peu engagé, n’hésitez pas à tester l’Everdry 4.

Si vous l’avez déjà essayée ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

2 comments

  1. Bonjour et merci pour ce commentaire,
    Oui, ça c’est franchement désagréable. Du coup, l’étanche perd de son intérêt. Cela arrive parfois avec des combi sèches, c’est généralement dû aux gouttières que l’on a aux poignets (plus prononcées chez certaines personnes). Ce qui est plus bizarre c’est sur le cou. Retournez-vous bien la collerette vers l’intérieur ?

  2. Bonjour,
    Mon everdry prend l’eau aux poignets et à la collerette. Je n’ai pas un cou de taureau et dès que je tourne la tête, l’air s’échappe et l’eau entre. Très désagréable car je n’avais pas prévu d’être en maillot de bain en dessous et mes pieds baignent….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *