Comment bien choisir son masque de plongée

Le masque de plongée est une véritable interface entre notre monde et le milieu aquatique. C’est lui qui nous permet de voir sous l’eau. En effet, nos yeux sont faits pour voir dans l’air. Lorsque les rayons lumineux rencontrent la surface de l’eau, ils sont déviés par un phénomène que l’on nomme la réfraction. Du coup, ils n’atteignent plus le bon endroit sur notre rétine et nous devenons myopes. L’air enfermé dans le masque rétablit la situation et nous permet de retrouver notre acuité visuelle.

devil-blackUn masque de plongée est un élément qui peut être relativement cher (entre 10 et 160 euros, selon le modèle), mieux vaut ne pas se tromper lors de l’achat. Voici quelques conseils pour bien choisir.

La première chose à faire est de vérifier qu’il est bien adapté à votre morphologie. Pour cela, une seule solution : il faut le plaquer sur le visage (sans la sangle), inspirer et bloquer sa respiration quelques secondes. Le masque ne doit pas tomber.

Plusieurs autres critères sont ensuite à prendre en compte pour choisir son masque de plongée

Le volume : il existe des masques emprisonnant des volumes d’air plus ou moins importants. Un grand volume sera plus lumineux, offrira un plus grand champ de vision, mais sera aussi plus difficile à vider en cas d’entrée d’eau et il faudra y mettre plus d’air pour éviter le fameux plaquage de masque. Les apnéistes et les plongeurs teck préfèrent en général des masques à petit volume.

Le confort : lorsque vous avez le masque sur le visage, appuyez sur le milieu de la vitre pour vérifier que le cerclage ne vous fait pas mal entre les deux yeux, sinon cela deviendra vite inconfortable sous l’eau.

La sangle de maintien : elle doit être assez large pour rester bien en place. Il existe des coques en plastique qui enserrent la nuque et permettent un excellent maintien. On peut aussi rajouter une protection en néoprène sur une sangle en silicone. Attention, la sangle de maintien sert à… maintenir le masque. Il ne faut pas trop la serrer au risque d’avoir des entrées d’eau lorsque vous descendrez en profondeur. C’est exactement le contraire de ce que nous recherchons. Il peut être judicieux de vérifier si on peut la changer facilement. Une sangle qui casse ça arrive parfois. En avoir une de rechange qui se remplace en un tour de main pourra vous sauver une plongée. Dans la foulée, s’assurer que la sangle est facile à régler et la boucle de réglage solide.

La vitre : elle peut être simple ou double, on peut y adapter des correcteurs dioptriques pour ceux qui ont besoin de lunettes. Il existe des masques avec des vitres latérales qui permettent d’élargir le champ de vision, mais certains ne sont pas à l’aise avec, car ces entrées de lumières supplémentaires pourraient aussi causer des reflets sur la vitre principale. Les vitres des masques demandent peu d’entretien, mais un traitement antibuée. Pour en savoir plus, consultez l’article intitulé : éliminer la buée dans le masque.

La jupe : préférez une jupe en silicone. Elles peuvent être noires, teintées ou transparentes. Question de choix, mais sachez que le silicone clair a tendance à jaunir s’il est exposé régulièrement au soleil, ce qui est en général le cas des accessoires de plongée.

Dessus ou dessous la cagoule ?

Voici une question récurrente chez les débutants. La sangle du masque doit être mise sur la cagoule, mais la jupe doit être sur la peau et ne pas chevaucher le néoprène de la cagoule, enfin, vérifiez qu’aucun cheveu n’est pris dans la jupe, sous peine de voir l’eau de mer s’infiltrer par capillarité.

En entrant ou en sortant de l'eau, portez votre masque autour du cou
En entrant ou en sortant de l’eau, portez votre masque autour du cou

Une petite astuce encore, lorsque vous ne portez pas votre masque sur le visage (avant d’entrer ou de sortir de l’eau), portez-le autour du cou, plutôt que sur la tête. Cela évitera de le perdre, mais évitera également la formation de buée due à la chaleur dégagée par le front. Personnellement, je le garde toujours autour du cou, même sur le bateau, pour éviter qu’un plongeur y marche dessus et ne le brise par inadvertance.

Vous l’aurez compris, l’achat d’un masque de plongée ne s’improvise pas. Il existe de nombreux modèles sur le net à des prix très variables. Mais le mieux me semble encore de se rendre dans une boutique de plongée qui vous proposera un large choix d’articles que vous pourrez essayer sur place avant de vous décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *